La couperose est une évolution de la maladie de la rosacée. Apparaissant souvent à l’âge adulte, la maladie rend la vie difficile aux jeunes adultes (20 à 30 ans) qui souhaitent s’engager dans la vie active. La rosacée évolue et s’aggrave généralement au fil des années.

 Nous verrons ci-dessous les différentes étapes évolutives de la couperose :

  •  Flush
  • Inflammation permanente du visage
  • Acné de l’adulte
  • Gonflement et déformation du visage.

Cette maladie est encore peu connue aujourd’hui. C’est pour cette raison en grande partie, que les patients atteints ne réagissent malheureusement pas assez tôt pour se soigner. Ils laissent ainsi a maladie s’installer complètement. Cette maladie est d’ailleurs également compliquée pour les médecins, qui de leur coté peinent à détecter les symptômes tant qu’ils ne sont pas en stade avancé.

Voici un petit tour d’horizon des différents symptômes de la maladie…

Rougissement de l’épiderme (Flush)

Le flush est le premier signe d’alerte, on parlera alors de « couperose ». Il se caractérise de la même manière qu’un rougissement mais contrairement à celui-ci qui disparaît presque instantanément, le flush lui, peut durer plusieurs minutes.  Il se présente sous forme de bouffées de chaleurs (uniquement au niveau du visage) et de rougeurs intermittentes. Comme un rougissement suite à une gêne quelconque ou un stress, le flush apparaît sur le front, le nez, les pommettes, le menton et le cou.

Pour ne pas confondre un flush et un rougissement, il suffit d’évaluer son temps de présence sur la peau. En effet,  si l’effet dure plusieurs minutes et que le visage rougit par intermittence, il s’agit bien d’un flush, dans le cas contraire c’est un simple rougissement qui n’a rien d’alarmant. D’autre part, il est important de savoir qu’un flush peut apparaître suite à l’ingestion d’alcool, d’exposition au soleil, à un changement de température, au

Attention : quelqu’un qui rougit n’est pas forcément atteint de couperose, mais si l’inquiétude vous guette, n’hésitez pas à consulter un spécialiste, lui seul saura vous conseiller et placer un diagnostic juste.

Inflammation permanente (couperose du visage)

La maladie évolue : les flushes étaient intermittents jusqu’alors et finissent avec le temps par devenir permanents. Le patient se plaint alors de ressentir un coup de soleil qui ne disparaît jamais. La peau du visage devient très sensible, perdant de son élasticité et l’amas de sang provoque l’apparition de nombreux vaisseaux sanguins (télangiectasies de couleur bleue) pouvant atteindre jusqu’à 1 cm chacun. A ce stade de la maladie, on parlera donc de « couperose » du visage. Ces télangiectasies se manifestent sur plusieurs parties du visage : front, nez, entre le nez et la lèvre supérieure, les pommettes ainsi que le menton.

Acné de l’adulte (acné rosacée)

Les spécialistes reconnaissent mieux la maladie lorsqu’elle a atteint le stade d’acné rosacée, plus connue sous le nom d’acné de l’adulte.

Le patient est en proie à des poussées d’acnés récurrentes et chroniques. Lors d’acné de l’adolescent en rapport à la croissance, on parle d’acné vulgaire. Dans le cas d’acné rosacée, donc d’évolution de couperose, les boutons portent le nom de papulo-pustules. Ils apparaissent sur la peau déjà inflammée par la couperose, la peau du visage devient encore plus sensible et de plus en plus difficile à traiter. L’application de crème ou de soins préconisés étant douloureuse, le malade ne peut se soigner correctement. De même qu’une femme ne  pourra envisager d’appliquer une crème quelconque (hydratante, anti rides, fond de teint…), au même titre qu’un homme éprouvera beaucoup de difficultés à se raser la barbe.

Cette maladie en plus d’être gênante physiquement, se révèle très handicapante dans la vie de tous les jours, même pour les gestes d’hygiène les plus anodins.

Gonflement et déformation du visage (hypertrophie tissulaire et rhinophyma) 

A force d’inflammation et de congestion de sang tout au long de la vie, la peau du visage souffre terriblement. La peau s’épaissit et gonfle le visage (hypertrophie tissulaire) au niveau du front, des joues, du nez, du menton et peut même atteindre les oreilles. Il peut apparaitre également des nodules palpables sous la peau.

La couperose peut conduire dans les cas les plus extrêmes à une » rhinophyma » ou « rosacée tuméfiée ». Elle est connue pour être la phase la plus avancée mais aussi la plus tardive de la maladie, retrouvée le plus souvent chez les hommes. La  rhinophyma est définie comme une augmentation du volume du nez, provocant une déformation  en largeur comme en longueur.