La rosacée est une maladie qui se diagnostique par une simple observation de ses signes cliniques et de ses symptômes. Si vous êtes atteint par les symptômes de la rosacée, n’hésitez pas à consulter votre médecin en lui faisant par de votre inquiétude.

Questionnaire :

Voici une série de questions brèves qui vous aideront peut-être à savoir si vous êtes atteint ou non de la rosacée. Ne laissez pas le doute planer et répondez à ces quelques questions :

  • La maladie se transmettant génétiquement, y a-t’il des antécédents de rosacée au sein de votre famille ?
  • Vous arrive-t-il de ressentir brusquement des sensations de chaleurs au niveau du visage sans qu’il y ait eu d’évènements déclencheurs ? (flush : qui dure plusieurs minutes)
  • Avez-vous la sensation d’avoir des rougeurs semblables à un coup de soleil permanent sur le visage ?
  • Votre visage est-il hyper sensible ? (signe possible de couperose)
  • Distinguez-vous plusieurs petits vaisseaux anormaux (télangiectasies) au niveau de vos joues ou encore de votre nez ?
  • A la suite d’un bain ou d’une douche, votre visage devient-il rouge ?

 Analyse des résultats :

Il est important de préciser que certains éléments cités ci-dessus se déclenchent également chez des personnes non atteintes de la maladie, à savoir :

  • Les rougissements sur les joues et dans le cou sont normaux s’ils ne durent pas plus d’une minute. Lors de gêne ou de stress, c’est un phénomène qui ne se contrôle pas et qui disparaît aussi rapidement qu’il est apparu. Dans le cas d’une couperose (stade avancé de la rosacée) cet état peut durer plusieurs minutes.
  • Si vous prenez une douche à température véritablement élevée, il sera normal de constater que votre visage rougit. En revanche, si vous percevez des plaques rouges sur votre visage à la sortie d’une douche ou d’un bain à température du corps, vous êtes peut-être atteint de rosacée, voir de couperose.

Si vous vous reconnaissez dans ce bref questionnaire et que plusieurs réponses se révèlent positives, un contrôle médical est vivement recommandé, afin de diagnostiquer une éventuelle maladie auprès d’un médecin généraliste, qui vous adressera à l’un de ses confrères spécialistes, s’il estime ses doutes fondés.

Dans certains cas, il est même nécessaire de pratiquer une biopsie des tissus de la peau. Les résultats permettent de confirmer l’hypothèse de la maladie ou bien de l’écarter totalement.