Les personnes ayant une peau blanche et laiteuse, sont fortement touchées par la maladie. Les personnes qui rougissent plus facilement que « la normale », sont également des personnes à risques.

Les femmes sont proportionnellement plus sensibles que les hommes à la maladie, mais les hommes eux sont plus sensibles à son aggravation. La rhinophyma (déformation du nez) et hypertrophie tissulaire (gonflement des tissus de la peau) sont les stades les plus avancés et les plus critiques de la maladie, ils touchent essentiellement les hommes.